Le Canada et la Première Guerre mondiale

Grenades

La guerre des tranchées du front occidental ressemblait à un siège, où les forces ennemies, abritées par des tranchées et des fortifications, étaient difficiles à voir ou à attaquer avec des armes à tir direct telles que des fusils. Dans les combats rapprochés, particulièrement dans les tranchées, il était également difficile d'infliger des pertes à l'ennemi sans s'exposer pour tirer.

Premières grenades dangereuses

Afin de s'emparer des tranchées ennemies, ou de se défendre contre les attaques, toutes les armées en vinrent à utiliser abondamment les grenades. Ces armes simples lancées à la main avaient été inventées des siècles auparavant, mais n'étaient plus tellement utilisées depuis l'époque napoléonienne. Réinventées suite aux exigences de la guerre des tranchées, les premières grenades, en 1914, étaient souvent faites à la main à partir de vieilles boîtes de fer-blanc remplies de clous, de morceaux de métal et de poudre à canon. Elles s'avéraient souvent aussi dangereuses pour leurs fabricants que pour les cibles visées, en raison du risque d'explosion prématurée.

Des dizaines de types de grenades

À la fin de 1915, toutes les armées étaient approvisionnées en bombes manuelles. Les grenadiers tiraient des grenades spécialement modifiées à l'aide de fusils, alors que l'infanterie des deux camps en transportait des dizaines de types différents. Les Allemands préféraient généralement la grenade à manche, qu'on pouvait lancer plus loin mais dont la charge explosive était plus faible. Les Britanniques et les Canadiens se servaient de grenades à main en forme d'œuf, qu'ils pouvaient lancer à environ 30 mètres (10 de moins que les grenades à manche allemandes), mais leur charge explosive était plus forte.

Indispensable en 1917

En 1917, tous les fantassins portaient des grenades. Tous les assauts importants exigeaient que les troupes d'attaque transportent des grenades supplémentaires pour s'emparer de leurs objectifs et les conserver lors des contre-attaques ennemies.

Poursuivez votre exploration avec ces sujets : Jargon des soldats, Raids contre les tranchées, et Armes des tranchées