Le Canada et la Première Guerre mondiale

Médailles et décorations

Les médailles et les décorations soulignaient la longueur et le type de service des soldats et étaient accordées pour bravoure ou service méritoire. Les médailles et les décorations constituaient une motivation positive pour les autres soldats de leur unité ou de leur secteur de service, mais la plupart considéraient qu'ils ne faisaient que leur devoir et ne se battaient pas pour obtenir des médailles.

Les médailles

Les médailles pouvaient être décernées tant pour le service que la bravoure, mais les médailles les plus nombreuses étaient celles qui récompensaient le service, comme la Médaille de guerre britannique 1914-1920 et la Médaille de la victoire 1914-1919. La grande majorité des membres du Corps expéditionnaire canadien reçurent ces deux médailles. Beaucoup moins se méritèrent l'Étoile de 1914-1915, qui était conférée aux effectifs du personnel qui avaient servi en France et en Belgique avant le 31 décembre 1915, et l'Étoile de 1914, plus rare encore, réservée à ceux qui avaient servi avant le 23 décembre 1914.

Les décorations

Des décorations et des médailles particulières reconnaissaient la bravoure sur le champ de bataille ou le service distingué des soldats. La plus haute distinction pour bravoure de l'Empire britannique était la Croix de Victoria, instituée en 1856. Soixante-dix canadiens furent décorés de la Croix de Victoria pendant la Première Guerre mondiale, nombre d'entre eux à titre posthume. Parmi les autres décorations et médailles décernées pendant la guerre, on peut citer l'Ordre du service distingué, la Croix militaire, la Médaille de conduite distinguée et la Médaille militaire. Les deux premières récompensaient les officiers, certains adjudants recevant la Croix militaire, et les deux dernières étaient réservées aux sous-officiers et aux autres grades. Dans le cas de toutes ces médailles, une deuxième citation était reconnue par l'ajout d'une barrette portée sur le ruban.

Il existait également des décorations particulières pour le personnel naval, notamment la Croix du service distingué et l'Ordre de la Croix-Rouge royale pour les membres des services infirmiers. Les nouveaux services aériens eurent également droit à des décorations et des médailles propres à leur environnement particulier, par exemple la Croix du service distingué dans l'Aviation et la Croix de l'aviation.

La guerre se poursuivant et les armées s'agrandissant rapidement, de nouvelles médailles furent frappées et décernées plus fréquemment. Certains soldats trouvaient que cela amoindrissait l'effort particulier qu'il fallait fournir pour recevoir une décoration, mais elles demeuraient tout de même incroyablement rares et surtout accordées pour des actes héroïques de bravoure et de sacrifice.

Poursuivez votre exploration avec ces sujets : La crête de Vimy, Les aviateurs et Monuments commémoratifs au Canada