Le Canada et la Première Guerre mondiale

Progrès médicaux

La pression et les défis imposés par la guerre ont été à l'origine de la création de nouvelles techniques médicales.

Transfusion sanguine

Une des nouvelles techniques les plus importantes fut la transfusion sanguine. Le remplacement rapide du sang perdu contribuait à empêcher les blessés d'entrer en état de choc et de mourir. La transfusion en étant encore à ses premiers stades, et comme on ne disposait pas de moyens de réfrigération sur les lignes de front, il fallait transférer le sang du donneur au blessé au moyen de tubes et de seringues. Même si la transfusion se soldait parfois par un échec, elle constitua une évolution importante de la chirurgie de combat.

Autres progrès

De nouvelles méthodes pour traiter les fractures, l'extraction du métal de parties du corps sensibles à l'aide d'aimants, le nettoyage des plaies pour éviter l'infection et le traitement des terribles effets des gaz toxiques firent tous progresser la médecine de combat. Près de 90 pour cent des soldats blessés qui reçurent des traitements médicaux survécurent. Les médecins rapportèrent avec eux ces progrès chirurgicaux et se servirent de ces nouvelles connaissances pour traiter des patients civils dans d'innombrables localités canadiennes.

Poursuivez votre exploration avec ces sujets : Réinsertion dans la vie civile, Infirmières et Deuxième bataille d'Ypres