Le Canada et la Première Guerre mondiale

Garder le moral

De nombreux facteurs contribuaient à encourager les soldats à se battre. Les liens d'amitié, de loyauté et de communauté basés sur une expérience commune et des dangers partagés étaient le principal de ces facteurs, forgeant un solide sentiment d'appartenance au groupe, particulièrement dans le cas de groupes restreints. La formation, une discipline stricte et un leadership fort motivaient également les soldats, et la peur des peines contribuait à rendre les soldats obéissants. Les traditions et les valeurs militaires étaient également importantes, même dans des armées constituées de civils comme au Canada, ainsi que le sentiment bien ancré qu'avaient la majorité des soldats de la justesse de leur cause. Les militaires comprenaient nombre des facteurs pouvant saper le moral des troupes, et l'inconfort de la vie dans les tranchées. Ils s'efforçaient de fournir aux soldats les petites douceurs qui pouvaient les aider à garder le moral.

L'orientation stratégique de la guerre avait des répercussions sur la vie quotidienne des soldats, mais les plaisirs simples étaient plus importants pour la santé de l'esprit, du corps et de l'âme au cours des longues nuits passées dans les tranchées ou des bombardements ennemis infernaux.

Des douceurs du pays

Le courrier provenant du pays était livré tous les jours. C'était un lien important avec les personnes chères et les soldats gardaient un vif intérêt pour les activités de leur famille, de leurs amis et de leur communauté. Les lettres des soldats dans les tranchées étaient censurées par leurs officiers et souvent par différents postes de commandement derrière les lignes, mais les troupes combattantes racontaient tout de même leur vie dans les tranchées à ceux qui étaient restés au pays.

Des colis de douceurs envoyées du pays étaient également un plaisir périodique. Ils contenaient des aliments dont ils avaient bien besoin, des revues et des vêtements. Les soldats recevaient des cigarettes qui faisaient partie de leur ration hebdomadaire et la plupart des hommes fumaient constamment. Les soldats demandaient souvent instamment à ceux qui étaient restés au pays de leur envoyer d'autres cigarettes de leurs marques préférées.

Le rhum, récompense, médicament et motivation

Le rhum distribué par l'armée était également important. Lorsque le rhum était disponible dans les tranchées, les soldats en recevaient une petite dose le matin et une autre le soir. Le rhum était une récompense, un médicament et un moyen de motiver les soldats à se battre. Ceux qui avaient commis des infractions n'avaient pas droit au rhum; ceux qui s'étaient portés volontaires pour des raids dans les tranchées ou d'autres missions dangereuses recevaient une ration supplémentaire.

Poursuivez votre exploration avec ces sujets : Nourriture, combustible et inflation, Chansons et Recrutement de volontaires