Le Canada et la Première Guerre mondiale

Repos et loisirs

Les soldats ne passaient pas tout leur temps à se battre dans les tranchées ou à se préparer au combat. Ils avaient des moments de loisirs, surtout lorsqu'ils étaient envoyés à l'arrière.

Rotation à l'intérieur et à l'extérieur des tranchées

Les soldats étaient placés à tour de rôle sur les lignes de front pour leur permettre d'échapper au stress des combats. Ils passaient de quatre à six jours dans les tranchées aux avant-postes avant de reculer et de passer un nombre égal de jours dans des tranchées secondaires et, finalement, dans les tranchées de réserve. Ce système de rotation, ainsi que des permissions occasionnelles en Angleterre, empêchèrent de nombreux soldats de perdre complètement le moral.

Détente dans une hutte du YMCA

Il y avait davantage de temps libre à l'arrière, même si les soldats devaient obligatoirement s'entraîner et participer à divers travaux au front. Lorsqu'ils n'étaient pas retenus par ces tâches, les soldats pouvaient tuer le temps dans une hutte du YMCA, qui constituait souvent le centre de la vie sociale d'un soldat. Les huttes offraient un endroit tranquille où lire et écrire le jour, et un lieu de rassemblement pour écouter un concert ou une conférence le soir.

Poursuivez votre exploration avec ces sujets : Garder le moral et Réinsertion dans la vie civile