Le Canada et la Première Guerre mondiale

Entraînement à Valcartier

Valcartier (Québec) était la principale base d'entraînement du premier contingent canadien en 1914.

Sam Hughes et Valcartier

Le ministre de la Milice et de la Défense, Sam Hughes, figure énergique et controversée, dirigea la mobilisation au cours des trois premières années de la guerre.

Le 10 août 1914, le gouvernement établit à 25 000 le nombre de soldats du premier contingent canadien pour le service outre-mer, et répondit ainsi à la demande de Londres. Hughes, désireux de diriger et de coordonner personnellement une mobilisation rapide, décida d'ignorer le plan de mobilisation établi et de procéder à un appel aux armes plus direct. Des hommes de toutes classes sociales et de tous âges affluèrent dans les manèges militaires et les milices de tout le pays pour s'enrôler. Ils se retrouvèrent tous dans un unique camp rapidement mis sur pied à Valcartier, où on leur remit leur équipement et où on leur dispensa un entraînement et une préparation à la guerre. Le camp compta jusqu'à 35 000 troupes.