Le Canada et la Première Guerre mondiale

Armes des tranchées

Le caractère statique des champs de bataille du front occidental amena la mise au point d'armes nouvelles plus efficaces et l'amélioration des anciennes.

L'impasse des tranchées

La fabuleuse puissance de feu des mitrailleuses, de l'artillerie à tir rapide et des fusils modernes força l'infanterie à se creuser des abris dans le sol. Les premiers fossés temporaires, peu profonds, s'agrandirent progressivement pour devenir des réseaux de tranchées profondes. La plupart des attaques contre ces tranchées échouaient. De nouvelles armes furent introduites tout au long de la guerre pour aider à briser l'impasse.

Armes personnelles et petites armes

Au début de la guerre, la plupart des soldats ne portaient qu'un fusil et une baïonnette, et la plupart des soldats de la même petite unité étaient armés de la même façon. À mesure que la guerre progressait, les armées se servirent d'armes plus diverses pour mieux équiper leurs troupes en vue des combats des tranchées et des attaques à travers le no man's land, dont des grenades, des grenades à fusil, des mortiers et plusieurs types de mitrailleuses.

Les petites unités, de huit à 30 soldats, en vinrent à utiliser des fusils, des mitrailleuses et d'autres armes. L'entraînement pour les raids et les attaques montrait comment se servir de la puissance de feu et du mouvement, et à faire preuve d'ingéniosité pour franchir ou contourner les centres de résistance ennemis.

Raids avec des couteaux et des gourdins

Les armes non officielles - couteaux, gourdins faites à la main et petites catapultes - étaient particulièrement utiles lors des raids ou incursions. À partir de la fin de 1915, les Canadiens effectuèrent une série d'assauts (tir et esquive) contre des tranchées ennemies. On menait ces raids pour tuer l'ennemi, obtenir des renseignements et se rendre maître du no man's land. Les Canadiens se méritèrent rapidement une réputation de combattants acharnés, en dépit des lourdes pertes qu'ils subissaient souvent.

Innovation hors des tranchées

Des armes et des outils meilleurs et plus divers furent mis au point pour l'infanterie et les ingénieurs, mais la guerre connut aussi l'utilisation de gaz toxiques, de mines souterraines, d'avions, de dirigeables, de sous-marins et de chars. Beaucoup des inventions les plus redoutables de la guerre, dont les gaz toxiques et les chars d'assaut, étaient conçues spécialement pour aider les armées lors des attaques et, en 1917-1918, on s'en servait efficacement pour s'introduire dans les lignes de tranchées ennemies ou s'en échapper.

Poursuivez votre exploration avec ces sujets : Tommy Canuck : le fantassin, Routine quotidienne, et Raids contre les tranchées