Le Canada et la Première Guerre mondiale

Blessés du front

Dégager rapidement et efficacement les champs de bataille était essentiel pour sauver des vies. Mais à cause du nombre de blessés et du terrain fréquemment boueux, l'évacuation d'un soldat à travers les lignes pour qu'il puisse recevoir de meilleurs soins dans des hôpitaux situés plus à l'arrière pouvait prendre des heures.

Évacuation sanitaire

Des brancardiers avaient la tâche peu réjouissante d'évacuer les blessés du champ de bataille, mais les troupes alliées utilisaient souvent des prisonniers allemands. Parfois, une trève temporaire leur permettait d'effectuer leur travail, mais la plupart du temps les brancardiers devaient braver les tirs de balles et d'obus pour atteindre les blessés.

Malgré les brancardiers et les prisonniers, il y avait souvent une pénurie de personnel pour transporter les soldats blessés à l'arrière. Il arrivait fréquemment que des soldats grièvements blessés doivent se rendre par eux-mêmes, en titubant ou en rampant, jusqu'à l'arrière pour recevoir des soins. Nombre d'entre eux mouraient avant d'y parvenir.