Explorez l'histoire

La Seconde Guerre mondiale
La bataille de l'Atlantique  - Un combat naval : le NCSN Assiniboine contre le U-210

Le 6 août 1942, le destroyer canadien NCSM Assiniboine, escortant des navires retardataires, à l'arrière du convoi SC 94, repéra le sous-marin allemand U-210 à l'horizon. Au cours d'une poursuite qui culmina en un échange de coups de feu, l'Assiniboine, endommagé par les tirs du U-210, qui avaient provoqué un incendie à bord, éperonna et coula le sous-marin.

Vous n'avez pas Flash Player installé sur cet ordinateur. Vous pouvez le télécharger ici: Adobe
Survivants du U-210
Survivants du U-210

La photo montre un des canots du navire secourant des survivants du U-210 après la destruction du sous-marin.

La majeure partie de l'équipage du U-210 parvint à quitter le sous-marin en train de couler et le canot en récupéra certains, identifiables à leurs gilets de sauvetage gonflables. Un marin à l'avant du canot (à droite) tient une gaffe, utile pour tirer les survivants à bord. Le NCSM Assiniboine et la corvette britannique HMS Dianthus, qui avaient été séparés au cours de la bataille, repêchèrent 37 des 43 membres d'équipage du U-boot. Le « X », au-dessus de l'un des survivants, indique un sous-marinier qui avait vécu 17 ans en Saskatchewan.

Collection d'archives George-Metcalf
MCG 19880063-001_7





Le U-210 vu du NCSM Assiniboine
Le NCSM Assiniboine
Lutte contre l'incendie à bord du NCSM Assiniboine
Éperonnage du U-210
Ensemble de médailles du premier maître Max Bernays, du NCSM Assiniboine
Survivants du U-210
Inhumation en mer, NCSM Assiniboine
Le NCSM Assiniboine arrivant à St. John's
Dégâts causés au NCSM Assiniboine
Dommages causés par l'éperonnage au NCSM Assiniboine
    Date de création : 29 octobre 2010