home
Explorez l'histoire

Le début de la Guerre froide
L'aéronavale

De 1946 à 1970, la Marine canadienne disposa de trois porte-avions pour accomplir sa mission anti-sous-marine et assurer la protection des navires contre les avions ennemis. Les porte-avions avaient besoin, pour leur équipage, d'un équipement, de procédures et d'un entraînement spécialisés.

Vous n'avez pas Flash Player installé sur cet ordinateur. Vous pouvez le télécharger ici: Adobe
Appuie-livres fabriqués de crochets de pont
Appuie-livres fabriqués de crochets de pont

Le NCSM Shearwater, la principale base aérienne atlantique de la MRC, offrit ces appuie-livres au contre-amiral Kenneth L. Dyer.

Faits à partir de crochets de pont d'un avion, les appuie-livres furent vraisemblablement offerts en cadeau à Dyer quand il quitta son poste de commandant de la flotte atlantique du Canada pour une affectation à Ottawa. Dyer avait auparavant servi à bord des porte-avions canadiens NCSM Warrior et NCSM Magnificent. Ces crochets, fixés à un bras qui pouvait être soulevé et abaissé sous la queue d'un avion, étaient conçus pour saisir des câbles d'arrêt, qui ralentissaient et arrêtaient l'appareil atterrissant sur un porte-avions.

Appuie-livres à présentation
MCG 20020090-023